Tout sur mon tissage

Hello! Je vous retrouve aujourd’hui pour un récapitulatif complet sur mon tissage.

Je vous parle de ma coiffeuse, de ce que je réalise chez elle, du processus et des avantages et inconvénients du tissage.

Pour plus d’informations, vous avez aussi mes deux vidéos à ce sujet sur ma chaîne YouTube que je vous laisse juste en dessous.

MA COIFFEUSE

Il y a 3 ans, j’ai décidé de sauter le pas du lissage brésilien et du tissage et je suis allée voir Amy Seng, située à Marsillargues, un village aux alentours de Montpellier. Aujourd’hui encore je ne jure que par elle en ce qui concerne mes cheveux, son travail est remarquable et je vous la recommande à 100% si vous êtes de passage ou si vous habitez ici.

En temps normal, vous savez comme moi que choisir un coiffeur de qualité est super important. Mais ça l’est encore plus lorsqu’il s’agit d’une pose d’extensions.

Ce que j’aime chez Amy, c’est qu’elle est passionnée par son métier et qu’elle le fait très bien. Elle est très douée pour jouer avec les extensions de différentes couleurs, pour apporter de la lumière sans éclaircir vos cheveux (et donc les fragiliser) ou pour trouver votre couleur exacte afin qu’il n’y ait pas de démarcation entre les extensions et les cheveux! Souvent elle part d’une base brune et elle arrive à reproduire exactement la même teinte de cheveux que ses clientes pour un rendu hyper naturel.

Amy a sa propre marque d’extensions (ce qui lui permet de maîtriser la qualité de A à Z), je porte donc ses mèches depuis 3 ans et je n’ai jamais eu aucun souci avec. Je peux tout faire avec (lisser, décolorer, colorer, boucler, etc) car ils sont 100% naturels of course. Elle a aussi développé sa propre gamme de produits capillaires (dont je ne peux plus me passer et que j’utilise maintenant depuis 3 ans, qui sont sans paraben, sans alcool, sans silicone, sans sulfate, sans allergène et non testés sur les animaux).

Si ça vous intéresse, sachez qu’elle vend sa gamme de mèches et de produits sur son site internet donc vous avez toujours la possibilité de les commander et d’aller les faire poser chez un coiffeur plus proche de chez vous ou de les transformer en extensions à clips.

TISSAGE

Attention : je tiens à vous mettre en garde pour cette technique d’extensions! Veillez svp à bien choisir votre salon avant de sauter le pas. Amy coiffe en majorité des cheveux caucasiens, elle a donc l’habitude de ne pas trop serrer les nattes lorsqu’elle pose le tissage. Elle utilise aussi une méthode particulière pour épaissir la natte et ne pas casser les cheveux.
Le risque en faisant faire votre tissage dans un salon de mauvaise qualité qui ne maîtrise pas cette technique, c’est de vous retrouver avec des nattes beaucoup trop serrées et une répartition du poids des mèches mal faite qui risqueraient d’endommager vos cheveux et même dans le pire des cas d’entraîner une chute de cheveux.
C’est pour cette raison que je ne jure que par Amy pour mon tissage, je serais incapable de vous recommander un salon dans une autre ville car c’est la seule que je connaisse à ce jour qui utilise correctement cette technique.

PROCESSUS : Le tissage consiste en la pose de nattes plaquées autour du crâne. Selon mon envie, Amy a posé trois bandes de la même couleur que mes cheveux. Chaque fois que j’y retourne, on effectue la dépose des mèches, le shampoing, le brushing, la repose des mèches et l’égalisation de la coupe.

AVANTAGES. Je songeais depuis quelques temps à me faire poser des extensions car j’avais un décalage de longueur entre l’avant et l’arrière. Ayant les cheveux frisés dès la racine et me les lissant systématiquement, je ne trouvais pas de méthode qui me convenait. Par exemple, on ne peut pas passer les plaques sur les points de kératine des extensions (chose incompatible pour moi donc, puisque je passe les plaques après chaque shampoing). Les extensions à froid elles, me faisaient un peu peur. De manière générale le mèche à mèche est réputé pour abîmer les cheveux.

C’est donc en faisant mes recherches que je suis tombée sur cette méthode d’extensions sans colle, sans kératine, avec une meilleure répartition du poids des mèches et me permettant de continuer à passer les plaques dès la racine.

J’ai donc opté pour ce type de pose car c’est celui qui me semblait abimer le moins les cheveux.
Le résultat est aussi beaucoup plus naturel puisqu’il s’agit de bandes de cheveux et non de mèche à mèche, ce qui évite l’effet queue de rat et apporte plus de masse avec un plus joli rendu.

Un autre avantage, c’est qu’on les traite vraiment comme ses propre cheveux. On peut les lisser, les boucler, les décolorer, les attacher… Donc pas vraiment de prise de tête concernant l’entretien!

Ensuite, avantage non négligeable, c’est que les cheveux du tissage me permettent de protéger mes cheveux naturels des différents frottements et ainsi de les faire pousser.
Je me suis retrouvée moins d’un an après avec mes cheveux naturels à la même longueur que le tissage, je n’en revenais pas car ça faisait des années qu’ils ne poussaient plus (à cause des pointes abîmées qui se cassaient)!
J’aurais d’ailleurs pu retirer le tissage à ce moment-là, mais j’ai quand même décidé de le garder pour garder du volume et de la masse.

Une autre chose hyper pratique, c’est qu’on a la possibilité de poser un tissage court (juste pour le volume par exemple) ou un tissage long (pour la longueur et le volume) selon vos envies.
En ce qui me concerne par exemple, j’ai des mèches de chaque (des longues et des courtes), ce qui me permet de passer du court au long et inversement quand je le veux!

Et dernier avantage : on achète les mèches une fois puis on les pose et dépose quasiment à l’infini. Plus vous en prendrez soin, plus vous les garderez longtemps.
On peut tout à fait envisager de garder les mêmes mèches 5 ans par exemple! C’est donc beaucoup plus économique!

INCONVÉNIENT. Le premier inconvénient qui me vient à l’esprit, c’est qu’il faut retourner chez le coiffeur tous les 2-3 mois pour remonter le tissage.

Il faut aussi bien insister sur les racines quand on se lave les cheveux pour bien les nettoyer et surtout, il faut bien les démêler. Sinon des noeuds peuvent vite apparaître et après c’est une galère à démêler!

Un autre inconvénient, c’est que la coiffeuse est obligée d’effiler les mèches du dessus du crâne pour que la coupe avec les extensions soit la plus jolie et la plus naturelle possible (sinon on voit la démarcation entre les extensions et les cheveux naturels). Du coup, si l’on souhaite retirer le tissage un jour, on est un peu obligé de passer à une coupe droite, sinon on se retrouve avec des cheveux effilés, et ce n’est pas très joli.

ENTRETIEN. Encore une fois, c’est aussi simple que sur des cheveux sans extension. Il faut juste faire attention comme je vous l’ai dit plus haut, à parfaitement les démêler car il y a un risque de noeuds qui se forment à la racine lorsque les cheveux repoussent.
J’utilise une brosse achetée chez Amy et j’ai beaucoup moins de noeuds qui se forment qu’avec mon ancienne brosse.
Pour les démêler, il faut toujours commencer le brossage par les pointes et remonter jusqu’à la racine.

En ce qui concerne le shampoing, c’est un peu plus long car il faut bien frotter comme il y a des nattes (perso je fais 3 shampoings pour être sûre). J’évite aussi de les laver la tête en avant et je fais énormément de soins. Pour le rinçage et le séchage pareil, c’est un peu plus long car il y a plus de masse. Depuis que j’ai le tissage et que j’utilise le shampoing d’Amy, je suis passée d’un lavage tous les 2 jours à 1 fois par semaine! (ça m’a changé la vie)

Si elles sont bien traitées, on peut garder les mèches des années mais les tresses sont à refaire environ tous les 2-3 mois.

SENSATION. Au moment de la pose, on sent un léger tiraillement mais rien de douloureux. Le tissage serre et gratte un peu le crâne la toute première fois qu’on le pose (pendant une à deux semaines) mais ça ne fait pas mal. Si ça vous fait mal et que vous ne le supportez pas à ne pas en dormir la nuit par exemple, c’est qu’il y a un problème et qu’il est mal posé!
Les fois suivantes on ne sent plus rien et on s’y habitue même très très bien!

TARIF. Je ne pourrais pas vous donner de prix fixe car tout dépend de votre cheveu de base, de la longueur et du volume que vous voulez, etc. Pour ma part, j’ai payé 500 euros la première fois puis environ 120e à chaque fois que je reviens faire la dépose et repose.
Mais selon la masse, le volume et la longueur souhaitée les prix peuvent commencer à 150 euros, le mieux est de faire un devis.
Ce qui coûte le plus cher ce sont les mèches (et croyez-moi celle d’Amy sont d’une qualité +++), c’est pour cela que la première pose est plus chère, car c’est là que vous achetez les mèches. Mais comme je vous l’ai dit plus haut, c’est vite rentabilisé puisque vous les gardez ensuite des années!

Pour plus d’information, vous pouvez retrouver les informations sur son site : ici pour le lissage brésilien, ici pour le tissage et ici pour les cheveux naturels pour extensions et tissage.

Partager:

2 Commentaires

  1. Nana
    13 novembre 2020 / 17:20

    Coucou je voulais te demander si tu faisais un lissage bresilien en plus de ton tissage ?

    J’adore le résultat en tout cas 🙂
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Instagram

Please enter your Access Token.