Ma reprise du sport : ma nouvelle philosophie + mon plan d’entraînement

Hello les filles!

Aujourd’hui je voulais partager avec vous ma routine sport. J’insiste sur le mot ROUTINE, car c’est ce que j’essaye d’instaurer depuis quelques mois. J’ai complètement changé mon regard vis à vis du sport et je voulais vous en parler.

Vous êtes nombreuses à m’avoir demandé quel programme, quels exercices je faisais et à quelle fréquence, ne vous en faites pas je vais vous en parler aussi!

Mais avant ça, situons un peu le contexte.
Il faut savoir qu’à la base, je ne suis pas du tout une sportive dans l’âme.
Mis à part le fait que je n’ai jamais vraiment eu besoin de faire du sport pour garder la ligne (merci maman qui m’a donné un bon métabolisme), j’ai surtout une très faible résistance à la souffrance et à l’effort.
En gros en ce qui concerne le sport : je n’ai jamais aimé sortir de ma zone de confort et je n’ai jamais eu le mental pour me surpasser.

Pour tout vous dire j’ai commencé à faire du sport vers l’âge de 20 ans, toujours à la même période et toujours pour la même raison : au printemps en vue de préparer mon corps pour l’été (et le maillot)!
Le but étant chaque fois de me raffermir et d’éliminer la cellulite (car oui, même si je suis mince, j’ai de la cellulite!).

Mon objectif a donc toujours été esthétique, et je pense que c’est là ma plus grosse erreur. Car ma motivation ne durait qu’un temps et qu’elle s’essoufflait une fois que je commençais à avoir des résultats.
Ainsi, pendant 8 ans je faisais du sport intensivement pendant 2-3 mois et puis j’arrêtais jusqu’à l’année suivante.
Du grand n’importe quoi!

LE DÉCLIC

Sam (qui est coach depuis maintenant deux ans) a essayé à maintes reprises de m’aider à changer ma vision du sport mais jusque là je crois que je n’étais pas prête. Il était dur et me disait parfois des choses qui ne me plaisaient pas forcément pour essayer de me faire réagir, mais je me braquais.

Et puis un jour j’ai eu un déclic. Je ne saurais pas vous dire comment ni pourquoi mais ce jour-là il a réussi à me faire prendre conscience que je faisais du sport pour les mauvaises raisons et que le sport c’était beaucoup plus qu’un moyen pour avoir une jolie silhouette.

J’ai compris que j’étais depuis toujours sur le mauvais chemin. Que le fait de repartir de zéro chaque année, n’était pas top non plus pour mon estime de moi car n’ayant jamais rien fait pour m’améliorer ni pour progresser je me sentais nulle et incapable.

Ce déclic c’était au mois de janvier dernier et Sam en a profité pour m’épauler et m’accompagner.

On a vu ensemble pour déterminer un nouvel objectif (autre qu’esthétique) en listant toutes les bonnes raisons de faire du sport : se surpasser pour gagner en estime de soi, être mieux dans son corps pour être mieux dans sa tête, assumer le fait de ne pas y arriver et s’en servir pour progresser, se défouler pour évacuer le stress, voir sa progression et se dire que rien est impossible, gagner en confiance, se vider l’esprit…

C’est là que je me suis vraiment rendue compte que le sport pouvait avoir plein d’effets bénéfiques autre qu’avoir de belles fesses ou un ventre plat.

Le sport c’est un peu comme une philosophie finalement, c’est un moment à soi qui nous aide à nous sentir mieux dans tous les sens du terme.

Sam m’a aidé à prendre conscience que si je voulais tenir dans la durée, il fallait que je change complètement ma façon de faire et de penser.
Il m’a expliqué qu’il était inutile de passer de zéro à cinq entraînements intensifs par semaine pour espérer avoir des résultats rapidement, que je ne pouvais pas tenir un rythme pareil sur le long terme, que je finirai toujours par m’en lasser et que mon estime de soi en prendrait un coup chaque fois puisque je finirai toujours par laisser tomber.

LE SPORT COMME ROUTINE

J’ai alors compris que le meilleur moyen si je voulais avoir tous les bienfaits du sport sur la durée était de l’instaurer petit à petit dans ma vie, afin qu’il devienne une routine.
Sam m’a déculpabilisé en me disant qu’il fallait accepter de partir doucement, à mon rythme et que ma progression n’en serait que plus grande. Le but étant de ne pas me dégoûter mais au contraire d’apprécier de faire du sport et que rien que le fait d’arriver à aller au bout d’une séance allait me donner la force et la motivation pour la séance d’après.
Il a insisté sur le fait que le résultat sur le long terme serait bien meilleur, puisqu’en intégrant le sport comme une routine de vie (comme se laver ou se démaquiller par exemple), je n’allais plus voir le sport comme une contrainte mais comme une chose essentielle pour me sentir bien dans mon corps et dans ma tête.

ALLER À SON RYTHME

Depuis janvier, j’ai donc accepté avec l’aide de Sam d’aller à mon rythme. Et c’est incroyable car ça a tout changé!
Exemple, la course à pied : avant je m’obstinais à courir vite, j’étais au bout de ma vie au bout de 10 minutes, je me trouvais nulle et je n’avais jamais envie d’y retourner.
Depuis janvier, j’ai appris à courir à mon rythme. J’ai accepté de courir plus lentement (avant j’avais honte), je cours donc plus longtemps, je ne souffre pas pendant ma course et la fois d’après je suis contente d’y retourner car je sais que ça va bien se passer.
Résultat : j’ai constaté une belle progression depuis 5 mois, je cours beaucoup plus vite, plus longtemps et je prends ça comme une bouffée d’air frais alors qu’avant c’était un calvaire. Je suis fière de moi après chaque course et je ne traine jamais la patte quand il faut y aller!

Même chose pour le training : avant je m’obstinais à ne faire que des exercices ciblés pour les fesses et pour les abdos, j’en faisait trop et je finissais toujours par arrêter car je n’arrivais pas à tenir le rythme que je m’imposais.
Depuis janvier, Sam m’a fait un programme “Full Body” qu’il adapte au fur et à mesure de mes progressions. Il m’a fait démarrer doucement, avec un rythme que je me sentais capable de tenir. J’ai pu voir que le fait de travailler des muscles que je refusais de travailler avant (comme les quadriceps) m’aidaient en fait à être plus forte et donc à être meilleure dans les exercices ciblés.

S’ENTRAÎNER AVEC UN BUT

Comme je vous le disais j’ai complètement changer d’objectif.
J’ai décidé de ne plus avoir d’objectif à court terme comme j’ai pu en avoir par le passé (le mien était toujours “être au top pour cet été”), mais de définir plusieurs objectifs sur le long terme.
Ce qui me motive aujourd’hui c’est de progresser, de me défouler et de me sentir bien. Je veux être à l’aise avec mon corps, peu importe la période de l’année (et plus être bien en été et complexée en hiver).
Je prends un peu le sport comme un moyen d’être meilleure chaque jour. Ce que je fais aujourd’hui, c’est pour me sentir mieux demain.

Après bien sûr chacun voit midi à sa porte, on peut clairement avoir des objectifs sur le court terme pour ses entraînements comme un marathon ou une compétition. Mais moi j’ai remarqué qu’en voyant plus loin, on est plus assidus.

VARIER SES ENTRAÎNEMENTS

S’il y a bien une chose que Sam me répète à longueur de temps c’est qu’il faut varier ses entraînements.
Le corps s’habitue très vite et pour continuer de progresser il faut sans cesse le “contredire”.
Je dois dire que ce point m’aide aussi à apprécier d’avantage le sport car je déteste faire toujours les mêmes entraînements. Alors j’essaye de varier mes entraînements toutes les semaines, afin de ne pas me lasser.

UN NOUVEAU STYLE DE VIE

Depuis que j’ai repris le sport et que j’essaye de m’instaurer une routine. J’ai complètement changé mon style de vie. Sans m’en rendre compte je fais plus attention à ce que je mange par exemple. Non pas que je me sois mise au régime, je mange toujours ce dont j’ai envie, mais mes envies ont changé justement.
Par exemple je ne ressens plus autant qu’avant le besoin de manger du chocolat ou du sucre.
Aujourd’hui j’ai envie de manger plus sain, de manger des aliments avec une vraie valeur nutritive, toujours dans le but de me sentir bien dans ma tête et dans mon corps.
Ce n’est pas un scoop, avoir une bonne alimentation et une bonne hygiène de vie aide dans la pratique du sport (on se sent plus léger).

ÊTRE BIEN DANS SES BASKETS

J’ai remarqué que mon envie de faire du sport s’est toujours accompagnée d’une envie d’acheter des jolies tenues de sport. Mais à vrai dire jusqu’à maintenant je privilégiais uniquement le côté esthétique. Peut importe la caractéristique d’un vêtement, je l’achetais surtout parce qu’il était beau.

Depuis peu je vois les choses autrement. Je fais plus attention à ce pour quoi le vêtement a été créé et je regarde les caractéristiques techniques.
J’ai remarqué que je ne suis pas si bien que ça dans mes vieux leggings, que certains me serrent trop et qu’ils m’empêchent de bouger comme il faut, que d’autres me tiennent trop chaud et me font me sentir mal à l’aise pendant l’entraînement à la salle.

J’ai donc décidé d’investir dans des vêtements adaptés, plus légers et qui bougent avec moi. Quitte à en avoir moins, je me rends compte de plus en plus qu’il ne faut pas négliger le confort et la qualité.
Et s’il y a bien une marque je trouve qui allie à merveille style et performance c’est bien Nike (d’ailleurs le mantra de la marque correspond bien à ma philosophie du moment “Stop Exercising. Start Training“)
Je vous en avais déjà parlé, et mon avis ne change pas d’années en années.
Ce sont les seuls selon moi qui arrivent à proposer des vêtements de sport tendances et performants à la fois.

Ils ont des vêtements adaptés pour chaque catégorie (running, training, lifestyle…) ce qui est beaucoup plus facile pour choisir ce dont on a besoin, selon le sport que l’on pratique.

Pour ma part je manque cruellement de vêtements pour le training. Alors j’investis petit à petit.

J’ai flashé sur ces baskets parme, moi qui d’habitude ne suis pas très couleur, je les trouve originales pile ce qu’il faut! Il s’agit du modèle Free TR7 (Sam a pris les V7 qui sont la version homme).
La semelle suit le mouvement naturel du pied, donc elles sont parfaites pour les entraînements en salle.

J’avais aussi besoin d’un bas qui me tienne moins chaud, et comme je ne me sentais pas encore prête pour aller à la salle en short, j’ai trouvé que ce corsaire de la gamme Nike Pro HyperCool était le bon compromis. Et effectivement comme il est en maille sur une bonne partie de la jambe il me permet de rester “aérée”. Il est aussi hyper léger et confortable!

Enfin, j’ai adoré ce débardeur blanc, simple devant et légèrement travaillé dans le dos, qui s’associe bien avec mes brassières.

PROGAMME

Pour celles qui n’ont pas la chance d’avoir un copain coach sportif ou qui n’ont pas forcément les moyens de se payer un coach, sachez que Nike a lancé une appli que je trouve géniale : Nike Training Club. 
C’est une app entièrement gratuite qui vous permet de créer un entraînement varié adapté à vos objectifs et à votre niveau!

Quant à moi, je ne peux malheureusement pas vous donner tous les programmes que Sam me fait car se serait trop long mais je vous donne mon plan d’entraînement et un programme type qu’il m’a fait le premier mois.

ROUTINE ABDOS

Voici la routine abdos que Sam me fait faire avant chaque séance de running. Bien sûr cette routine va évoluer au fil du temps!

PROGRAMME 1er MOIS

Et enfin, le circuit maison que Sam m’a fait pour les 2ème à 4ème semaines d’entraînement (pour ma deuxième séance de renforcement musculaire de la semaine, je suis tous les jeudis un cours d’urban training au Nuage à Montpellier!).

 

SHOP THE POST /


MON LOOK / 

Débardeur (pris en XS) : ICI
Brassière 
(prise en S) ICI
Legging (pris en XS )  : ICI
Baskets de training TR7 (prises en 39 pour mon 38,5) ICI

ACCESSOIRES/ 

Chaussettes : ICI
Tapis : ICI

LOOK DE SAM/ 

T-shirt : ICI
Short : ICI
Baskets de training V7 : ICI
Chaussettes : ICI
Sac : ICI

 

 Photos réalisées au club de sport Le Nuage à Montpellier