Skinny bashing : dans la peau d’une fille (trop) mince

On parle souvent des personnes en surpoids et du regard méprisant et méprisable que leur inflige la société.
Aujourd’hui, j’aimerais vous parler d’un sujet qui me concerne et qui me tient à coeur : le skinny bashing (dénigrement des maigres en anglais). 
Oui car, quand on est mince on a droit aux regards, mais aussi aux remarques désobligeantes.

J’ai vécu ce regard méprisant et je le vis encore aujourd’hui. J’ai entendu ces remarques blessantes et je les entends encore aujourd’hui.
Alors s’agit-il de simple jalousie ou de vrai mépris? Telle est la question!

Tout a commencé au début de mon adolescence, vers 12 ans.
J’étais grande et fine, même très fine.
Ma minceur faisait l’objet de remarques dans la rue, au collège et puis plus tard au lycée.

Des inconnus venaient me voir quand j’attendais le bus, quand je faisais les magasins, quand je marchais dans la rue, quand je faisais la queue à la boulangerie ou quand je m’amusais sur la plage.
Ces inconnus ne venaient pas me voir pour faire ma connaissance. Non non. Ils venaient juste me faire part de leurs remarques à mon sujet.

Ces inconnus, adultes comme adolescents, venaient juste me dire, à moi, jeune fille en pleine construction qui n’avait rien demandé, des phrases humiliantes comme “oh la la mais qu’est-ce que t’es maigre“, “t’as vu tes cuisses?? Elles ressemblent à des bâtons!” “t’es anorexique ou quoi?! “, “tu sais, t’as le droit de manger! ” ou “si tu veux je te payes un macdo…Ou deux, même dix ça te fera pas de mal! Ah ah ” .
Il y avait aussi ces surnoms que j’entendais dans la bouche des passants dans la rue “oh regarde il y a Daisy ” ou “Tiens tu connais Olive la femme de Popeye? La voilà ” ou encore “T’as déjà vu un cure-dent géant? ” , “Regardes la grande saucisse là-bas ” … Et j’en passe.
Je n’étais pas épargnée non plus au collège, ni même au lycée. Mes camarades de classe, surtout les filles, se sentaient toujours obligées de me remettre à ma place : “T’as un beau visage mais qu’est-ce que t’es maigre, c’est dommage ça gâche tout” ou “Franchement t’es trop maigre, t’es squelettique! ” .
Sans vous parler des médecins et infirmières scolaires, qui me posaient sans cesse cette question : “tu manges à ta faim chez toi?” . Combien de fois j’ai répondu “oui” et combien de fois j’ai entendu cette conclusion effroyable “tu sais, tu peux me le dire à moi si tu te fais vomir” . J’avais beau leur jurer que jamais je n’avais fait une chose pareille, rien à faire, ils doutaient de mes paroles, comme-ci eux seuls détenaient la vérité.
Vous vous rendez compte, même le corps médical n’arrivait pas à intégrer le fait que je pouvais être plus maigre que la moyenne sans être malade ou sous alimentée!

La vérité tous ces gens là en étaient très loin, évidemment.
La vérité, c’est que j’adorais manger! Ma famille disait même pour rire qu’il valait mieux m’avoir en photo qu’à table.

Il n’empêche que toutes ces critiques incessantes, m’ont fait beaucoup souffrir. Ces remarques affligeantes m’ont fait me remettre en question.
Alors je me suis renfermée sur moi-même et j’ai commencé à complexer.
J’ai d’abord voulu aller voir une diététicienne pour suivre un régime grossissant.
Puis je me suis mise à manger mal. Tout y passait, gâteaux, chips, beurre de cacahouète, Nutella… Je me disais qu’avoir une mauvaise hygiène de vie me ferai forcément grossir.

Mais rien à faire je ne grossissais pas. Je ne prenais pas un gramme! Et ce fût ainsi jusqu’à mes 17 ans.

J’étais maigre, oui. Mais ce n’était pas de ma faute.

Et pourtant, le monde entier me faisait porter cette vérité comme un fardeau!

Car, il faut le dire, la société n’accepte pas la différence, quelle qu’elle soit.
Et ce qui est triste,  c’est qu’en moins de deux, on est jugés et catégorisés. Pour mon cas, le raisonnement des gens était le suivant: maigre = se prive de manger = anorexique = pas de cerveau.

Aujourd’hui je me rends compte que j’aurais pu sombrer dans la boulimie à cause de ces critiques, et c’est ce que j’ai d’ailleurs sûrement fait sans le savoir! Tout ça pour me faire accepter de ces personnes, qui n’en valaient absolument pas la peine.


Dans notre société, la maigreur fait peur et est à tord assimilée à la maladie.

Alors on n’hésite pas à dire à une personne mince qu’elle est “trop maigre” ou pire qu’elle est “anorexique”, sans peser le poids de ses mots et sans se douter que cela peut la blesser.

Je me suis toujours posée cette question:
Pourquoi dire à une personne qu’elle est maigre est normal, alors que dire à une personne qu’elle est grosse est méchant?
Pour moi c’est exactement la même chose: les deux sont méchants!
Mais non, le fait est que, dans la pensée commune si une personne est maigre c’est parce qu’elle se prive de manger, elle ne peut pas être comme ça naturellement. Il faut donc la blâmer pour ça.
Je ne pense pas que ces même personnes iraient dire à une personne obèse qu’elles connaissent ou pas “oh la la mais qu’est-ce que t’es grosse!!! Arrête de manger!” .
Et pourtant elle se permettent de le faire avec une personne mince. Pourquoi?

standard society about thin people

La société : – Tu es tellement mince! La fille : – … La fille : – Tu es tellement grosse! La société : – Tu ne peux pas dire ça!


Pour moi c’est comme aller voir des inconnus pour leur faire un rapport de tous leurs attributs physiques: “oh mon dieu, ton nez, qu’est-ce qu’il est gros, un conseil, va voir un chirurgien”  ou encore “mon dieu t’es bien foutue mais qu’est-ce que t’es laide, c’est dommage ça gâche tout“. 

Heureusement les gens ne feraient jamais ça, mais pourquoi le font-ils avec une personne trop mince à leur goût?


Pourquoi cette démarche perverse et méchante envers les personnes maigres?
Perverse oui. Car je le sens, ces gens prennent du plaisir à dire à une personne qu’elle est trop mince. Est-ce un moyen de lui dire “moi qui n’arrive pas à maigrir, saches que tu n’es pas si bien que ça”?

Je ne sais pas.
Tout ce que je sais c’est qu’être maigre ne signifie pas forcément être malade.
Parfois c’est juste la morphologie d’une personne qui est faite ainsi (c’est mon cas) et ce n’est pas un choix. Tout comme on ne choisi pas d’être grand ou petit, on ne choisit pas d’être mince ou d’être enrobé, c’est un fait.

Alors pourquoi infliger de telles remarques à une personne qui n’a rien demandé??
Et quand bien même, cette personne aurait tout fait pour être mince, qu’est-ce que ça peut faire? En quoi ça dérange?
Pourquoi s’immiscer dans la vie de cette personne et critiquer ses choix en lui faisant des remarques inutiles?
Dire à une personne qu’elle est maigre, qu’est ce que ça apporte ? De la jouissance dissimulée?
Car le pire, et c’est ça qui est contradictoire, c’est que ces remarques sortent parfois de la bouche de personnes mal dans leur peau, qui souffrent elles-mêmes du regard des autres. Pourquoi reproduisent-elles sur les autres ce qu’elles-mêmes subissent et qui les fait tant souffrir?


Il y a autre chose qui m’indigne:  Pourquoi les gens se permettent de dire aux gens minces “t’es anorexique ou quoi?” sans que cela ne paraissent immoral?
Est-ce que les gens qui tiennent ces propos se rendent compte que cette personne est peut-être réellement malade? Oui car l’anorexie est une MALADIE.

Pourquoi reprocher à une personne d’être malade? 
Comment le nom d’une maladie peut-il être aussi facilement utilisé pour décrire quelqu’un physiquement? Est-ce une tare d’être atteint de cette maladie? Est-ce ainsi que l’on soutient une personne malade? En l’enfonçant plus bas que terre?

Accepteriez-vous d’entendre ces gens dire à un chauve, “t’as un cancer ou quoi?“. Vous trouveriez ça scandaleux n’est-ce pas? Oui, et vous auriez raison.
Mais pourquoi ce n’est pas le cas pour l’anorexie? Pourquoi la lourdeur de cette phrase passe-t-elle inaperçue?

Dans le même esprit, iriez-vous voir une personne atteint du vitiligo pour lui dire qu’elle a des tâches sur la peau? La réponse est non.

Alors pourquoi les réflexions sur la maigreur sortent de la bouche des gens comme un simple bonjour? Pourquoi les critiques affluent quand il s’agit de minceur?

Je sais que c’est aussi le cas pour les personnes en surpoids. La seule différence c’est que ces critiques ne sont pas faites par derrière pour les gens maigres. Elles leurs sont envoyées franchement et en pleine face. Encore une fois, pourquoi?
Est-ce si difficile de comprendre que les femmes minces sont des êtres humains comme les autres, et qu’elles aussi peuvent-être mal dans leur peau? Pourquoi les lyncher sans cesse pour les rabaisser?
Pour moi les critiques qui fusent autour de la minceur sont une sorte de discrimination! Il n’y a qu’à regarder ces images que j’ai trouvé sur la toile:

stop skinny bashing victim

Ceci est plus attractif que ceci…

victim of skinny bashing stop

Les vrais hommes aiment les formes, les chiens aiment les os

skinny bashing stop

Avant le culte de la minceur, il y a avait quelque chose appelé “sexy”

skinny bashing skinny and proud to be

Prends note : les femmes rondes et tatouées sont magnifiques. Personne ne veux d’un bâton sans créativité

stop skinny bashing proud to be skinny

Quand est-ce que ceci… Est devenu plus sexy que cela.

Qui sont ces gens pour dire que moi, fille mince, je suis moins sexy qu’elles, filles pulpeuses???
Pour moi ces images sont absolument écoeurantes!
Pourquoi toujours lyncher les maigres? Pourquoi ne pas simplement montrer la photo d’une femme ronde et sexy, sans faire la comparaison et rabaisser une femme mince? Oui car on peut être sexy quand on est maigre, mais aussi quand on est ronde! Toutes les femmes ont ce truc qui les rendent belles!

Maintenant , imaginez les mêmes images en inversant les rôles.

Tenez, par exemple sur la photo 2 il est écrit : “les vrais hommes aiment les formes, les chiens aiment les os” que diriez-vous s’il était écrit “les vrais hommes aiment les filles minces, les chiens aiment la graisse“?
Vous diriez sûrement que c’est scandaleux, bien sur.
Pourquoi tout ça ne va que dans un sens?

 

Avec le recul, je me dis que j’ai été bien bête de laisser toutes ces remarques m’atteindre.
Car j’avais de quoi leur répondre moi aussi, à ces gens. J’aurais pu moi aussi les attaquer gratuitement sur leur physique.

Aujourd’hui encore, les gens ne se gênent pas pour me dire que mes jambes sont trop maigres. Ces gens, ce sont surtout des femmes.
Mais est-ce que je leur dis à ces femmes que les leurs sont trop grosses ou trop musclées?? Parce que celles qui se permettent de telles remarques, ne sont pas plus proches de la perfection que moi.

Moi aussi j’aurais des choses à dire sur leur physique. Car personne n’est parfait!
Mais je ne dis rien.
Premièrement car j’accepte les gens comme ils sont. Deuxièmement car critiquer quelqu’un sur son physique – ce critère qu’il ne maîtrise pas – n’a aucun intérêt, si ce n’est blesser la personne concernée.

beauty has no size stop skinny bashing

La beauté n’a pas de taille.

 skinny vs curvy no one wins

curvy or skinny not a war

Ronde ou mince, ceci n’est pas une guerre

truth about skinny bashing

Les vrais hommes aiment ce qu’ils veulent putain. Les vraies femmes ne comparent pas les hommes à des chiens, ni les filles à des os.

 

Heureusement pour moi,  j’ai appris à passer au-delà de toutes ces remarques.
Mais imaginez-vous des personnes fragiles qui comme moi n’arrivent pas à grossir  et qui comme moi entendent ça tous les jours. Imaginez-vous des personnes malades qui ne contrôlent pas leur état et qui entendent ça tous les jours.

Aimeriez vous entendre tous les jours “tu es moche”, “tu es moche”. Car après tout c’est un peu pareil.

Ces gens, se rendent-ils compte du poids de leurs mots sur ces personnes fragiles?

Malgré le fait que ces remarques ne m’atteignent plus, je ne comprend toujours pas la démarche de ces personnes.

Aujourd’hui j’aimerais simplement leur dire, à toutes ces personnes qui m’ont fait, me font et me feront des remarques sur ma minceur; j’aimerais dire à ces personnes ce que j’ai toujours voulu leur dire : Je suis comme je suis, je suis moi. Et, excusez moi de ma vulgarité, mais je vous emmerde!

society i'm skinny and proud to be stop skinny bashing

Chère société, Je suis mince, en bonne santé et heureuse. Ne me dites pas de manger plus. Ne me dites pas de prendre du poids. N’essayez pas de me mettre la pression avec vos idéaux, de quelconque manière que ce soit. Je suis parfaite telle que je suis et je n’ai pas besoin de ton approbation. Sincèrement, les gens minces.

Voilà mon témoignage, n’hésitez pas à réagir pour me donner votre point de vue! Ou à me faire part de votre vécu.

Comme moi, dites STOP au Skinny Bashing!

Pour aller plus loin, vous pouvez également lire cet article.